ds3 comment donner un coup de pied


Réponse 1:

Oh boy, une série de jeux auxquels j'ai joué à mort et inversement.

Si Dark Souls 1 était le deuxième enfant qui rendait la famille super fière (avec Demon's Souls étant le premier enfant à prendre un emploi pour soutenir ledit deuxième enfant) et Dark Souls 2 était le cousin ringard maladroit, Dark Souls 3 serait l'affiche polie garçon troisième enfant qui essaie de copier le plus possible le deuxième enfant.

C'était une analogie assez médiocre, mais en voici l'essentiel: Dark Souls 3 est un remaster soigneusement raffiné et poli de Dark Souls 1.

Ne vous méprenez pas, je ne dis pas que Dark Souls 3 est une copie exacte de Dark Souls 1. Mais il essaie très, très, très fort de copier ce qui a rendu Dark Souls 1 génial en y ajoutant de nouvelles versions d'anciens actifs. jeu dans celui-ci. Quelques exemples incluent de nombreuses armures et armes, telles que l'ensemble Catarina, l'ensemble Iron and the Sun, les ensembles Ornstein et Smough et l'ensemble Artorias, ainsi qu'une revisite complète d'Anor Londo et du monde peint d'Ariandel. Siegward of Catarina est une référence claire à Siegmeyer of Catarina, et Aldritch of the Deep utilise le corps de Gwyndolin lorsque vous le combattez. Même les observateurs des abysses sont tristement célèbres pour être les fan boys d'Artorias, brandissant une épée d'une main (poignard parant dans l'autre) et copiant même ses mouvements.

C'est probablement la partie la plus faible du jeu. Dark Souls 3 a toujours une tradition fantastique, une narration fantastique et est toujours incroyablement difficile malgré un combat incroyablement raffiné. Tout est fluide à jouer, du roulement au chaînage en attaques, et tout le reste. Les hitbox n'ont jamais été aussi bons (en vous regardant, DS2), et presque toute la maladresse a disparu (vous regardant toujours, DS2). Il y a beaucoup moins de difficultés artificielles que DS2 aimait faire, et cela revient à la formule DS1 qui consiste à «attirer l'ennemi un par un, être patient et ne pas faire d'erreurs, et tout ira bien». Bien sûr, il y a des boss terne, mais DS3 compense largement cela en ayant des boss fantastiques, tels que les Abyss Watchers, le Champion Gundyr, le Dancer of the Boreal Valley et, bien sûr, le Nameless King. Beaucoup moins de mecs en armure, beaucoup plus de choses à botter le cul.

Les gens aiment dire que le PvP dans ce jeu est nul. Ils ont des points justes, mais je ne suis pas d'accord. DS1 PvP était horrible en raison du netcode et des backstabs instantanés qui permettaient souvent aux gens de faire un coup unique, et investir dans le roulement signifiait abandonner la plupart des armures, et investir dans l'armure signifiait abandonner les lancers rapides. Dans DS3, vous pouvez équiper la plupart des armures moyennes tout en obtenant des lancers rapides. Pourtant, comme la plupart des jeux Soulsborne, l'armure ne signifie pas grand-chose en PvP, alors n'hésitez pas à porter quoi que ce soit. Ça s'appelle Fashion Souls pour une raison. La plupart de la magie est inutile en PvP car le roulement est si fort, mais j'aime plus cela car cela encourage un jeu plus habile au lieu de simplement se cacher derrière un bouclier.

Je pourrais continuer encore et encore, mais je pense que c'est un bon point d'arrêt. Sérieusement, allez chercher le jeu vous-même et essayez-le. C'est un jeu incroyable, point final.


Réponse 2:

Il y a des moments dans Dark Souls 1 qui donnent de l'espoir, un peu de nature non corrompue par les dieux ou un aperçu de la tranquillité éternelle.

Ces zones apparaissent dans Dark Souls 3 corrompues au-delà de la guérison. L'humeur de désespoir de Dark Souls 3 est grandement améliorée en jouant à Dark Souls 1.

Je dirais aussi que Dark Souls 1 a un meilleur niveau et un meilleur design de boss et bien que vous puissiez critiquer DS3 pour être le «jeu de nostalgie DS1», il aurait été encore amélioré en «soulevant» un peu plus DS1.

Dark Souls avait en quelque sorte un centre de sanctuaire à lien de feu, mais la téléportation était un déverrouillage en milieu de partie, de sorte que les niveaux se repliaient de manière plus intéressante. Dark Souls 3 a cependant une téléportation au début et un hub déconnecté, c'est un clin d'œil à Demon's Souls.

Mais dans Demon's Souls, le hub est connecté à des mondes totalement différents avec des environnements très différents, tandis que le hub de DS3 vous envoie toujours dans un monde interconnecté, je dirais que la conception de niveau DS3 n'a pas atteint l'intelligence de DS1 ou la variété de Demon's Souls.

Boss sage Dark Souls 1 avait le démon Taurus comme une première rencontre. Le démon est prévisible mais combattu sur un mur étroit, il y a aussi des arbalétriers qui vous harcèlent sur une tour. De là, vous pouvez comprendre que vous pouvez escalader la tour avec les creux d'arbalète, ce qui vous donne alors une belle opportunité pour une attaque en plongée.

Dark Souls 3 n'a pas eu de premières rencontres qui ressemblaient à ça, et en général, les combats de boss se déroulent dans une arène nue sans terrain avec lequel interagir. Même le combat de boss `` plonger pour tuer '' dans une zone ultérieure de DS3 s'est senti sur des rails au lieu d'être intelligent.

Globalement, Dark Souls 3 a affiné la formule de jeu de Dark Souls 1, mais la conception du niveau et certains combats de boss semblaient moins intéressants que Dark Souls 1.


Réponse 3:

Les jeux sont similaires mais différents. Il est plus facile de comparer 1 et 3 car ils sont les plus similaires. Je ne parlerai pas vraiment du deuxième jeu car ce n'est vraiment pas un vrai jeu d'âmes, c'est un jeu très bizarre (regardez le donjon d'aldias).

En ce qui concerne le combat en particulier le PvP, les deux peuvent sembler similaires à un joueur occasionnel, mais en réalité, ils sont TRÈS différents. Le combat dans Ds3 est fortement influencé par Bloodborne. Le jeu encourage les stratégies agressives et souvent spammées. Le spamming de rouleau (anneau de sang), le spamming d'attaque en cours d'exécution (poteau de lavage) et le spamming d'art d'armes (ring twin gs) sont des stratégies très courantes employées par les «métamanciens». Le combat en Ds1 est beaucoup plus lent et méthodique, les lancers doivent être précis, les parrys réactifs sont faciles et l'utilisation intensive d'un bouclier est viable (tortue). Que vous préfériez le spammy ou le turtley pvp, c'est au joueur. Le combat dans les deux est toujours très amusant. Pve peut être joué comme vous le souhaitez avec un avantage donné aux armes plus rapides et à celles avec un arc au-dessus. Le casting est également à peu près le même. La pyromancie est bonne dans les duels, la sorcellerie est bonne dans les ganks et la foi est plus basée sur le soutien ou le pve.

En termes de level design Dark Souls, c'est légendaire. Chaque niveau se sent connecté, détaillé et essentiel. Bien qu'il y ait de la merde (izalith perdu), c'est globalement incroyable. Dark Souls 3 n'est pas vraiment à la hauteur de cette norme, les niveaux étant bons mais pas incroyables. Vous pouvez généralement passer par un niveau Ds3 directement au boss.

En termes de patrons, je dirais que les deux sont de qualité quelque peu égale. Les boss Ds1 sont plus faciles qu'avec seulement un ou deux combats vraiment difficiles dans le jeu (démon capra et artorias). Ds3 regorge de combats difficiles, en particulier de la ville aux anneaux (afin de compenser les niveaux?) Donc je dirais que j'apprécie mieux Ds3 à cet égard.

Je ne comprends pas vraiment l'histoire de ces jeux

Dans l'ensemble, je dirais même que Ds3 est le jeu le plus agréable en raison de la facilité avec laquelle vous pouvez jouer avec des amis. Cependant, si ce n'est pas un problème et que vous n'avez pas besoin d'aide pour obtenir Ds1.

Il y a aussi beaucoup de tricherie sur PC comme sur les images ci-dessus.


Réponse 4:

Lorsque vous parlez de Dark Souls 3, vous ne pouvez pas exclure Bloodborne du mélange, principalement parce que si les aspects dans lesquels le jeu est BEAUCOUP meilleur que les deux prédécesseurs directs peuvent tous être liés à l'autre marque From Software.

Dark Souls 3 est mon jeu From Software préféré, principalement parce que plus que tous les autres jeux parviennent à maintenir un niveau de qualité standard tout au long de l'expérience: si vous l'analysez grossièrement, sans tenir compte de la valeur historique, de l'originalité ou de l'innovation, vous pourriez envisager le Suivant:

  • Il a un gameplay fantastique, assez similaire à Bloodborne mais adapté au système d'équipement Dark Souls.
  • Offre des zones visuellement et artistiquement belles, riches des secrets et des lignes de quête typiques de la série.
  • Un système de développement de RPG simplifié mais toujours efficace, rendant un certain nombre de versions viables.
  • Les combats de boss sont au moins à égalité avec Bloodborne, ce qui rend toute l'expérience beaucoup plus agréable pour une deuxième partie par rapport aux prédécesseurs directs.

Donc, si vous essayez d'évaluer objectivement ce que propose le jeu, c'est de loin le meilleur: plus long et sans doute plus profond que Bloodborne, beaucoup plus raffiné et agréable à jouer que DS1–2. Alors, pourquoi est-il plutôt considéré comme une bonne entrée mais pas à l'unanimité la meilleure et même je pense honnêtement que Dark Souls et Bloodborne sont aussi plus importants?

Dark Souls 3 est fondamentalement un produit sans inspiration: c'est un peu le même qui ne parvient pas à briller dans tous les aspects où les prédécesseurs ou Bloodborne ont pu le faire, en plus de tous les aspects où vous pouvez voir le jeu offrir une expérience formidable. , il est clairement dérivé de l'un des jeux précédents. Il n'y a tout simplement rien dans Dark Souls 3 qui vous fasse penser à cela: la plupart des emplacements sont soit des arnaques, soit une refonte réelle de zones qui existaient dans le premier jeu, les ennemis sont également clairement recyclés et une grande partie des armes aussi. Le jeu est aussi si clairement un triple AAA que vous pouvez sentir 1) à quel point il était précipité par le manque de détails typiques que nous pouvions plutôt remarquer sur l'entrée précédente (deuxième incluse) 2) DeS, DS1 et Bloodborne étaient particulièrement complexes de une perspective de la carte via la progression du point de contrôle ou le modèle d'exploration réel, ce qui rend les objets que vous trouverez dans le jeu très utiles. Les os de retour dans DS3 sont au contraire presque inutiles, simplement parce que vous pouvez voyager dès le début et qu'il y a tellement de feux de joie que vous n'en avez tout simplement pas besoin! Il n'y a presque pas de raccourcis et même les quelques-uns que vous pourriez remarquer vous feront vous demander: «ok, et alors?», Simplement parce que le jeu ne parvient pas à être une expérience d'exploration amusante comme le premier jeu l'était. DSIII est plus un Metroidvania 3d, tandis que DS1 incluait des aspects de survie, également en raison de sa linéarité: DS1 est assez facile si vous connaissez l'ordre des endroits où vous êtes censé aller, Miyazaki était tellement amoureux du travail d'Ueda qu'il implémenté principalement des boss gimmick qui seraient super faciles une fois que vous aurez compris comment exploiter leur faiblesse, mais une partie de la difficulté est de comprendre l'environnement et d'aller dans des endroits où vous n'êtes pas censé le faire! Combien de joueurs sont restés coincés à New Londo ou dans les Catacombes parce qu'ils y sont allés au tout début? Vous ne pouvez pas faire cela dans DS3: vous pouvez interrompre le jeu d'une manière, mais c'est tellement limite que vous ne le ferez pas à moins que vous ne soyez tellement fan du jeu pour pouvoir le terminer au plus bas niveau: dans le dans d'autres cas, vous aurez juste la chance de passer de la zone A à B ou C et les deux seront bons pour votre niveau et votre équipement. Le jeu n'a également pas réussi à prendre les bonnes idées qui venaient de DSII, du double maniement, du NG +, des nombreuses classes et du level design des DLC, tout cela a malheureusement été abandonné pour une expérience beaucoup plus légère et classique. Je ne parlerai pas du PvP parce que honnêtement, je ne connais pas assez ce sujet, mais je sais que c'était un énorme problème car les stratégies de backstabbing étaient trop puissantes.

Un autre problème pour lequel DSIII était désapprouvé était la politique du DLC: Ringed City était vraiment bon et ressemblait au DLC FS typique, mais le monde peint n'était qu'une arnaque inspirée d'un emplacement existant du premier jeu et assez court!

La dernière lacune est la tradition et l'approche de l'histoire: cela n'ajoute rien de significatif, rien qui mérite d'être rappelé. Même le deuxième épisode, le mouton noir de la série, tente de construire quelque chose de nouveau mais dans DS3 la plupart est une réminiscence du premier jeu: "Oh, ce boss était un personnage manquant dans le premier jeu!", "C'est là que Pygmy est allé !", etc.

Donc dans l'ensemble, un jeu fantastique, peut-être pas la suite parfaite ou aussi important que Dark Souls et Bloodborne.


Réponse 5:

Dark Souls 3 est meilleur que ses jeux préquels à mon avis, pour des raisons très spécifiques. Par rapport aux DS 1 et 2, il y a beaucoup d'améliorations de la qualité de vie qui ont été faites pour faire de DS3 une meilleure expérience. Par exemple, la section des commandes pour ceux qui utilisent la souris et le clavier: la réassociation de vos commandes dans DS 1 et 2 était un exercice de frustration, alors que dans DS3, c'est très clair en la matière. L'autre chose, ce sont les fréquences d'images. Il y a une zone absolument horrible dans Dark Souls appelée Blighttown; c'est le seul domaine majeur du jeu où les framerates vont mourir, presque indépendamment des spécifications de votre PC. Je ne me souviens pas d'avoir eu des problèmes similaires dans DS2 et DS3.

Et en ce qui concerne le combat, DS 2 me semblait un peu trop lent et même un peu lent. Dark Souls 1 était meilleur mais DS 3 était l'endroit où FromSoft a vraiment pris ce qui fonctionnait bien dans le premier jeu, l'a affiné et ajouté au système Weapon Arts.

Bien sûr, lorsque nous allons à la section des connaissances, DS 1 l'emporte haut la main; en fait, les meilleures sections de DS 3 (à l'exclusion des DLC) étaient les mêmes zones de DS 1 que nous revisitions maintenant. DS 3 arrive en deuxième parce qu'il y a une plus grande continuité de DS 1 que DS 2, ce qui ressemble un peu à une ramification plutôt qu'à une suite directe, car cela se produit dans un autre endroit appelé Drangelic, le pays des dragons (si je me souviens bien ).

Je n'ai pas encore joué à la version Dark Souls Remastered; J'espère qu'ils ont corrigé certains de ces désagréments pour en faire une expérience plus simplifiée qu'elle ne l'était lorsque le jeu original est sorti pour la première fois.


Réponse 6:

C'est difficile à comparer, car DS3 ressemble moins à une suite à ses prédécesseurs (malgré plusieurs références narratives directes) qu'à une préquelle de Bloodborne. Ses mécanismes de combat sont fortement influencés par ce dernier - bien qu'il ait encore quelque chose de l'approche méthodique de DS1, et les boucliers sont utiles, il est globalement plus rapide, et la plupart des combats de boss encouragent l'agression plutôt qu'une posture défensive. (La parade est en grande partie inutile, comme c'était aussi le cas dans DS2 ... mais c'est un domaine où DS3 s'écarte de Bloodborne, avec son fort accent sur les parades d'armes à feu.) En termes de narration, c'est autant un pont entre Souls et Bloodborne que les copyrights le permettent .

Mais en ce qui concerne les combats de boss, DS3 est le summum de la série, surpassant même Bloodborne. Le roi sans nom et le chevalier esclave Gael (de The Ringed City DLC) sont absolument les meilleurs boss de toute la série, et il y en a au moins une demi-douzaine d'autres (Abyss Watchers, Twin Princes, Soul of Cinder, Dragonslayer Armor, Champion Gundyr, Pontiff Sulyvahn, Aldrich) dans la même ligue. C'est une masterclass en design de boss.